Espace

Au 3e étage du Passage St-François n°1 se cache une petite pièce boisée à sommet à courbes et contre-courbes de style Louis XV, classée d’intérêt régional. Elle aurait été aménagée vers 1880 par une « riche poissonnière », l’une des premières à posséder un téléphone à Lausanne – du moins fût-elle branchée sur la ligne téléphonique initiale de la ville. Cette chambre avec alcôve et cheminée se situe au sein d’un immeuble construit au début du XVIe siècle et habité jusqu’au XIXe siècle par des orfèvres, parmi lesquels Antoine Bovard, auteur du célèbre reliquaire de Saint-Georges d’Estavayer-le-Lac en 1520. Durant le XXe siècle, l’étroite pièce fut un lieu de repos pour les propriétaires et les tenanciers successifs des commerces du rez-de-chaussée (une boulangerie, une laiterie, une parfumerie) avant de retrouver sa probable fonction initiale d’atelier d’artisans et d’artistes. Wunderkammer ouvre sa 6e plateforme en invitant l’artiste sonore Julie Semoroz (1984, Genève) et l’écrivain performeur Alain Freudiger (1977, Lausanne) à s’emparer de cet espace riche tant sur le plan historique qu’architectural. Julie Semoroz réalise une installation sonore tandis qu’Alain Freudiger propose une performance phonique, toutes deux créées et à découvrir in situ.

Image 1 : André Schmid, Vue prise de la tour de la cathédrale, positif noir-blanc gélatine, 18x24 cm, 1862-1863, Musée Historique Lausanne
Image 2 : Frédéric Mayor, Arrière des n° 10-14 de la rue Saint-François, cyanotype, 17.8x12.8 cm, 1913, Musée Historique Lausanne
Image 3 : Louis Curtat, Ruelle St-François Lausanne, peinture, aquarelle et crayon, 30.4x22.4 cm, 1927, Musée Historique Lausanne
Image 4 : Emile Gos, Entrée des bobines de papier pour la rotative de la Gazette de Lausanne, positif noir-blanc, 16.6x22.8 cm, 1932, Musée Historique Lausanne, DR
Image 5 : Anonyme, Passage Saint-François, positif noir-blanc, 1970, Musée Historique Lausanne
Images 6 & 7 : Photos © Matthieu Croizier

20.02.20 – 25.02.20